Trois jolis jours à Saint-Malo

Trois ans que nous n’avions pas respiré le bon air de Saint-Malo. Le premier week-end des vacances scolaires de la Toussaint a marqué pour Alice, Soline et moi notre retour dans la cité corsaire en compagnie d’un couple d’amis et de leurs trois filles…

Depuis 2006, nous avions pris l’habitude de séjourner en couple ou en famille presque chaque année à Saint-Malo. Il faut dire que nous avons la chance d’avoir de fidèles et précieux amis qui mettent à notre disposition un appartement familial situé sur le remblai, face à la plage de la Hoguette. Pour Alice et Soline, 10 ans et demi, ce séjour fut le sixième. Un peu différent des autres certes, mais l’important était qu’elles puissent retrouver leur insouciance en jouant avec leurs copines une bonne partie de la journée sur la plage… Quant à moi, j’ai pu savourer les rayons encore chauds du soleil offerts par l’été indien, et apprécier la douceur de l’air iodé (sans le vent marin), ainsi que la compagnie réconfortante de nos amis. Je vous laisse découvrir l’album souvenirs de ce beau week-end, loin de nos derniers soucis.

La plage côté enfant: pieds nus dans les flaques

Entre les rochers, dans les « piscines » façonnées par la marée ou sur le sable, nos cinq copines âgées de 5 à 11 ans s’en sont données à coeur joie pour pêcher des crevettes, ramasser des coquillages ou remplir leurs seaux d’eau de mer… A tel point qu’elles en ont presque oublié l’heure des repas! Si elles ont vite remplacé leurs bottes par des tongues, elles ont quasiment toutes fini pieds nus et en culotte, car nous n’avions pas pensé, en plein mois d’octobre, à glisser leurs maillots de bain dans nos valises!

La plage côté maman: sur le chemin de la résilience…

J’ai donc laissé Alice et Soline s’amuser pendant des heures dans les rochers… et j’ai décidé de profiter de cette échappée malouine pour suivre un nouveau chemin de « résilience » (cette capacité à vivre et se reconstruire en dépit de l’adversité et des épreuves, révélée par le neuro-psychiatre Boris Cyrulnik). Pour rendre hommage à l’été indien, j’ai chaussé mes lunettes de soleil, et pour faire honneur à l’automne, j’ai enfilé mes bottes Aigle et entouré mon cou de mon foulard favori, puis je me suis promenée seule le long de la grande plage du Sillon, afin de reprendre des forces après deux mois très éprouvants moralement et physiquement. Installée face à la mer, j’ai profité de mes amis autour d’un apéro (merci Loïc), et j’ai même retrouvé l’envie et le goût de faire des photos, de poser pour quelques unes aussi (merci Elise). Comme le paysage et la météo s’y prêtaient, j’ai saisi de belles occasions, simples comme le mouvement des vagues ou les traces des coquillages dans le sable…

Promenade sur le remblai avec les amis

Le samedi après-midi, nous nous sommes dirigés avec nos amis vers le coeur de Saint-Malo « intra-muros » pour un peu de shopping. Les reflets bleutés de la Manche à l’horizon et le soleil resplendissant en pleine face, j’ai apprécié cette promenade sur le remblai pour suivre les ombres qui dansaient sur le sol. Avec les filles, j’ai aussi pris le temps d’observer le vol des mouettes et d’admirer la construction d’un superbe château dressé en contrebas sur le sable… Des petits plaisirs simples et nécessaires pour se reconstruire ensemble.

Mes trois bonnes adresses à Saint-Malo intra-muros

Lors de notre passage, les rues de Saint-Malo étaient étrangement calmes et étonnamment décorées de tissus madras… Nous avons appris que la ville se préparait à vivre quelques jours plus tard l’effervescence de la Route du rhum. C’est donc en toute tranquillité que nous nous sommes promenés dans les ruelles pavées intra-muros. Comme je sais que vous êtes demandeurs pour chacune de mes escapades, je vous ai préparé une (petite) sélection de bonnes adresses malouines…

Suite 13

Suite 13 est un magasin de déco situé rue des Merciers qui abrite de bien jolies choses: du mobilier, des bougies, des miroirs, des luminaires, des coussins, et même de la vaisselle Maison Sarah Lavoine… Chic et simple comme j’aime! La gérante est très accueillante et saura vous renseigner.

Crêperie Margaux 

C’est le restaurant « kids friendly » où je reviens chaque année pour la qualité de l’accueil et de la cuisine. Du sirop à la violette à la traditionnelle galette saucisse, en passant par la crêpe frangipane… chacun y trouve son compte. Et j’ai une affection particulière pour cette jolie place du marché aux légumes où les enfants peuvent jouer sans déranger les tables voisines.

La Marelle

La Marelle, c’est le magasin de jouets préféré des filles situé en bas d’Intra-Muros, 16 rue des Cordiers. Des moulins à vent, des déguisements, des puzzles, de la dînette… difficile d’en ressortir les mains vides! Alice s’est laissée tenter par une nouvelle figurine de cheval pour compléter sa (nouvelle) collection, quant à Soline elle a déniché deux superbes chapeaux de sorcières pour Halloween.

Balade mère-fille au coucher du soleil

Avec Soline le dimanche soir, nous avons profité du superbe coucher de soleil qui s’annonçait pour aller nous promener rien que toutes les deux… Cette enfant qui est une véritable éponge depuis son épisode d’algodystrophie, réclame énormément de réconfort et d’attention en ce moment. Malgré mon chagrin, j’essaie au mieux de soulager ses angoisses, rassurer ses peurs, apaiser son sentiment d’abandon et canaliser sa colère, mais j’avoue me sentir parfois désemparée face aux nombreuses manifestations de sa souffrance. Si son corps est guéri, son être tout entier est affecté par le drame familial que nous subissons… Ce soir là grâce au spectacle paisible de ce coucher de soleil, s’est déposé dans nos coeurs un avant-goût de plénitude dont je vous laisse prendre la mesure en image ci-dessous. Le meilleur est à venir, n’est-ce pas?

Notre dernière journée à Saint-Malo

Nos amis repartis, nous nous sommes retrouvées toutes les trois le lundi, dans un air bien plus froid, sous un ciel plus gris, le coeur un peu plus pesant de solitude aussi… Mais nous avons quand même tenté quelques sorties sur la plage pour nous créer les derniers souvenirs de ce séjour malouin.

L’un de ces souvenirs consiste à revenir chaque année devant la même porte (près de la jolie place du marché aux légumes, dans Saint-Malo Intra Muros), cette porte où les filles jouaient en 2010 pour la première fois et où j’ai pris, depuis, l’habitude de les photographier. Je vous laisse découvrir l’évolution de leur croissance en 2010, 2011, 2012, 2014, 2015, et enfin la dernière séance photo de 2018. Pour celles et ceux qui s’amuseraient à les reconnaitre: Alice est à gauche et Soline à droite (sauf sur la première photo)!

Un grand merci à nos « veilleurs amis » qui passeront par ici, de nous avoir permis de nous changer les idées le temps de ces trois belles journées (j’espère que nous reviendrons l’année prochaine!)… Et un grand merci à vous, lecteurs et lectrices, de plus en plus nombreux à me lire ici, et à nous manifester votre soutien sur les réseaux.

Je vous embrasse.

Marie-Anne

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Vous aimerez aussi...