Mon petit voyage à Nantes

Par une belle journée de septembre, j’ai profité d’une occasion pour me rendre dans une ville que j’affectionne beaucoup, Nantes, afin d’y trouver l’inspiration pour mes projets futurs (dont ce blog).

Le risque d’une nouvelle manifestation contre la loi travail en centre-ville et la météo changeante n’ont pas eu raison de ma motivation. Vêtue d’un petit look en rose poudré comme j’aime, équipée de mon parapluie et du Nantes city guide by Julie flamingo, je suis montée dans le train à la première heure et ai filé vers ma destination.

160915_nantes_ootd_rose_2(Gilet et foulard Des Petits Hauts)

160915_nantes_cityguide_rose_2(Parka Promod, pochette Barnabé aime le café)

La poésie des installations de Claude Ponti

En sortant de la gare (Nord), j’ai pris la direction du Jardin des Plantes où j’ai flâné un moment dans les premières allées. Je n’ai pas poussé jusqu’aux serres mais je réserve cette découverte pour une prochaine fois.
Dans ce jardin (bien différent de mon petit jardin des Plantes d’Angers), j’ai découvert les installations pleines d’humour de Claude Ponti : le banc géant, les trois bancs tordus, le chemin de pots renversés et le sorbet géant …
Mais ce qui a surtout attiré ton attention, ce sont les rires d’enfants provenant de la cascade aux mille couleurs. Des haut-parleurs dissimulés parmi les fleurs diffusant des éclats de rire d’enfants en bas âge: un vrai remonte-moral dont j’ai réalisé une petite vidéo pour les jours sans…

160915_nantes_ponty_plantes160915_nantes_ponty_banc160915_nantes_ponty_bancs160915_nantes_ponty_pots160915_nantes_ponty_sorbet

Histoire de miroir 

J’ai poursuivi ma route vers le château. Une fois n’est pas coutume, je suis passée devant la demeure des Ducs de Bretagne (et non derrière par la ruelle pavée rue Premion) pour découvrir le fameux miroir d’eau installé square Elisa Mercoeur. Cette fine étendue aquatique où se reflètent les tours du château a connu un franc succès pendant les dernières chaleurs du mois d’août. Ce jour là, le ciel était couvert et il n’y avait quasiment personne, j’ai en profité pour en faire le tour afin de trouver le meilleur angle de shooting, et c’est le reflet des arbres que j’ai finalement choisi de capturer.

160915_nantes_miroirdeau_2160915_nantes_miroirdeau

Shopping #1

Ensuite, direction le centre-ville pour un petit tour de shopping.
D’abord chez Déconnecté rue de Verdun pour son arrière-boutique remplie de ma vaisselle préférée Mini Labo, et chez Palais des Thés pour mon précieux thé vert du matin « Vive le thé ».
J’ai ensuite fait un saut chez Printemps de Marnie et Mizué (deux boutiques recommandées dans le city guide de Julie, mais sans conviction pour ma part) puis j’ai poussé la porte du nouveau concept store Autrement dit qui vend les fameuses tablettes « Le chocolat des Français ».
En passant devant les Galeries Lafayette, les illustrations sur les vitrines ont interpelé mon oeil d’iphonographe.

160915_nantes_shopping

Enfin, je me suis réservée un moment chez Sous les étoiles exactement. Jusque là ma boutique préférée à Nantes, pour sa déco de rêve et ses belles cartes Cinq Mai que j’aime à collectionner (comme de nombreuses instagrameuses!).

160915_nantes_souslesetoiles_entree160915_nantes_souslesetoiles_miroirs160915_nantes_souslesetoiles_escalier

L’heure du déjeuner

Après ce petit tour, je me suis accordée une bonne pause méritée place du Bouffay à l’Epicerie (bistrot à tartines), toujours sur les conseils de Julie. A part le bruit incessant des hélicoptères de Police qui tournaient au loin et un confort relatif (tables et chaises de bistrot mal adaptées à mon petit dos), j’ai apprécié la simplicité  et la saveur des plats commandés: tartine du jour et tarte au citron (soit dit en passant, mon dessert préféré).

160915_nantes_lepicerie_2160915_nantes_lepicerie_1

Shopping #2

Avant de me rendre à mon rendez-vous, j’ai fait un bref passage chez Le petit souk, Alice m’ayant envoyée en éclaireur pour vérifier si sa famille de lapins veilleuses pouvait compter un petit nouveau (CQFD).
160915_nantes_petitsouk

Puis je me suis dirigée vers le nouveau Passage Cœur de Nantes (j’avoue j’ai un peu tourné dans la rue, heureusement mon appli Maps m’a sauvée !) et je suis rentrée chez les Sœurs Grene. Je confirme, chez Sostrene Grenes ce n’est pas cher, mais quelle qualité me direz vous ? Je suis quand même repartie avec un vase, des mini-boites en plexi (comme chez Muji) et plein de bricoles pour mes filles (papiers glitter pour les maquettes de Soline et un champignon lumineux à défaut d’un lapin pour Alice), le tout pour moins de 12€. Puis j’ai filé à mon rendez-vous.

160915_nantes_sostrenegrene_papeterie160915_nantes_sostrenegrene_pelote160915_nantes_sostrenegrene_cintresCaroline

Elle m’avait donné rendez-vous dans un salon de thé cosy, la Passagère, à côté du Passage Pommeraye. Pas plus effrayée que moi par la présence des nombreux policiers en patrouille dans le centre-ville, nous ne voulions pas râté cette première rencontre ! Après de nombreux échanges sur Instagram toujours très chaleureux, j’ai apprécié de pouvoir enfin mettre un visage et une voix sur un profil virtuel… Et je crois qu’elle aussi.
Caroline est maman de multiples, son mari travaille à Paris et elle a quasiment le même âge que moi, autant dire que nous avons quelques points communs ! J’ai découvert un petit bout de femme toute en élégance, douceur et énergie, et j’ai admiré sa façon positive d’envisager sa vie de maman de multiples, habituée à tout gérer seule la semaine depuis la naissance de ses enfants…
160915_nantes_pommeraye

Après ce bel échange, Caroline m’a emmenée découvrir une nouvelle boutique, L’Atelier de petits pinpins, également cité dans le guide de Julie. J’y ai découvert de nouvelles veilleuses pour Alice: des maisons, des cochons, mais pas de lapins!

160915_nantes_petitspinpins

Nous nous sommes quittées Cour des 50 Otages en nous promettant de nous revoir très vite, et pourquoi pas avec nos familles. Et Caro, la prochaine fois on se fait une photo?

Un petit tour chez le suédois pour finir

Enfin, ma parenthèse nantaise touchant à sa fin, j’ai rejoint en vitesse Mickaël qui avait fait le déplacement en voiture pour un rendez-vous pro, et nous avons filé chez le Suédois. Quelques bricoles de papeterie et une table basse plus tard, nous avons quitté Ikea pour reprendre la route vers Angers et retrouver nos filles qui nous attendaient sagement à la maison (devant un DVD quand même!).

160915_nantes_ikea160915_nantes_ikea_2

Et vous, quel type de parenthèse vous accordez-vous de temps en temps?

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Vous aimerez aussi...