Balade nantaise (2/2): une après-midi à Trentemoult

Dimanche dernier, après notre balade matinale sur l’Ile de Nantes, nous avons traversé la Loire pour découvrir un joli petit village de pêcheurs au charme inégalable…

Cap sur Trentemoult

Ce dimanche après-midi, nous avons donc embarqué à bord d’une navette fluviale, le navybus, pour rejoindre le village de Trentemoult au sud de Nantes.

A peine le temps de s’installer à bord et de faire quelques photos que nous étions déjà arrivés au port!

trentemoult

Un peu d’histoire

Sur la rive gauche de l’estuaire, face au port de Nantes et appartenant à la commune de Rezé, se niche un petit village de pêcheurs et de cap-horniers devenu aujourd’hui port de plaisance: Trentemoult.

Mais quelle est l’origine de ce drôle de nom ? Probablement de « Trentemoux », lorsque des pêcheurs, chassés de Nantes par l’extension de la ville, y bâtirent leurs cabanes sur des tertres (moux) érigés en prévision des crues. Du fait de sa proximité avec le port de Nantes, Trentemoult fut un village de marins autant qu’une terre de pêcheurs. Au XXe siècle, grâce à la navigation de loisir, Trentemoult voit affluer plaisanciers et promeneurs. Des peintres et des cinéastes s’intéressent à ce petit village de Loire si pittoresque. La compagnie de navigation de Basse-Loire inaugure la traversée Nantes-Trentemoult en 1887.

Trentemoult se distingue par ses maisons traditionnelles colorées, ses ruelles étroites et son air de guinguette. Nous en avons pris plein les yeux, entre et la végétation luxuriante, les dessins ou les messages écrits sur les murs, et les couleurs franches des habitations, allant du bleu turquoise ou électrique au jaune citron, en passant par le rouge ocre et le rose corail… Suivez-moi, je vous emmène en balade avec nous !

Trentemoult avec les copains

Et puis cette balade à Trentemoult, c’était aussi une bonne occasion pour donner rendez-vous à nos copains de Rezé, une joyeuse bande de triplés découverte grâce à la magie d’Instragram. Souvenez-vous, je vous parlais l’année dernière de ma rencontre avec leur charmante maman, dans mon article Mon petit voyage à Nantes

Après avoir pris un verre à La Civelle face à la Loire et sous le soleil, nous avons dégusté de délicieuses gaufres maison (et bio!) à la Rainette bleue, quelques mètres plus loin…


Nos cinq enfants facétieux ont adoré se nous perdre dans les ruelles de Trentemoult … mais j’ai quand même réussi à les arrêter retrouver pour faire quelques photos souvenirs de la team « Converse »!

Une étape du Voyage à Nantes: le pendule de Roman Signer

Et puis nous sommes sortis du village pour découvrir une autre étape du Voyage à Nantes. A Trentemoult, l’artiste Roman Signer a découvert cette centrale à béton, construite à la fin des années 1960 et désormais inutilisée. Fasciné par la puissance des éléments et ne cessant d’expérimenter la nature en lui exposant des objets, il a accroché au bâtiment désaffecté un pendule de 7 mètres de long, sorte de métronome géant qui rythme le flux incessant du fleuve, rendant ainsi hommage à sa puissance…

Notre après-midi s’est ainsi achevée, avec un retour en navybus après avoir salué les copains… Merci Caro et Damien pour cette belle rencontre! Et vous chers lecteurs, connaissiez-vous Trentemoult?

Sources:
– Guide du Voyage à Nantes
– Nantes City Guide by Julie flamingo

Vous pouvez retrouver la première partie de cette journée dans mon article précédent: Balade nantaise 1/2: une matinée sur l’Ile de Nantes.

EnregistrerEnregistrer

Vous aimerez aussi...