Débat: exposer ou non sa vie privée (et ses enfants) sur le web?

Ce soir, j’aimerais partager avec vous mon point de vue en tant que blogueuse sur l’exposition médiatique de nos vies privées, en particulier celle de nos enfants…

J’ai eu à répondre récemment à une lectrice qui me questionnait sur l’ « intimité » des enfants donnée à voir par leurs parents sur Internet et autres médias. Elle s’interrogeait notamment sur l’exposition d’Alice et Soline via mon blog et mon compte Instragram. Jugeant que cette question intéressante méritait une réponse détaillée, j’ai pris le temps de réfléchir avant de la lui transmettre, puis j’ai pensé qu’elle pouvait être publiée ici.

Bloguer n’est pas arrivé dans ma vie par caprice ou par hasard, bien au contraire. Pour expliquer mon choix et ma démarche, j’ai écrit un article en novembre dernier au moment du lancement du blog : « Blogueuse moi, et pourquoi pas? ». Je vous invite à le lire ici si vous souhaitez en savoir davantage et mieux comprendre ce qui va suivre…

Ecrire et mettre en image mon quotidien m’a sauvée dans un moment difficile de ma vie où mon horizon professionnel était complètement bouché et où je perdais pieds personnellement… En expérimentant l’Iphonographie, j’ai trouvé un nouveau sens à ma vie et une nouvelle orientation professionnelle. Cela a été une révélation, autant pour moi que pour mon entourage, et même pour des personnes extérieures qui me sollicitent à présent pour mon « regard ».

Ayant puisé maintes sources d’inspiration en ligne, j’en suis venue naturellement à photographier mon quotidien à travers des moments vécus avec mes filles ou des images de mon intérieur. C’est ce que j’ai appelé en sous-titre de mon blog « esthétique du quotidien », ou comment réussir à capter un instant de bonheur ou extraire l’image d’une jolie chose dans la banalité, la routine… Quant à la « douceur de vivre », elle fait référence à la douceur angevine que j’expérimente dans ma ville depuis longtemps et que je souhaite promouvoir, mais également à mon art de vivre puisque mon blog se situe dans la catégorie « lifestyle ».
Parce que je suis passionnée de déco, reconnue pour mon bon goût et de fait, parfois sollicitée pour des conseils, et parce que ma famille est ma réussite et ma fierté, c’est une évidence pour moi de mettre cela en avant. Je le fais dans un souci d’authenticité, avec l’approbation et la complicité de mes proches.

Cependant, j’admets qu’il peut y avoir une forme de narcissisme à révéler ainsi cette part de mon intimité à la face du monde, mais au regard des autres blogueuses « lifestyle » que je suis depuis longtemps, je n’en fais ni plus ni moins. A travers l’esthétisme choisi de mes photos, je me positionne surtout en réaction face à l’étalage de trivialité et d’inepties que j’ai parfois pu voir sur Facebook ou à la télévision… Et j’avoue avoir été parfois dérangée face à des photos d’enfants photogaphiés dans leur sommeil ou dans leur douche, ou de certaines filles se prêtant au jeu du « selfie pipi »!

Je reste donc vigilante par rapport aux droits à l’image dont j’étais particulièrement sensibilisée puisque garante dans mon précédent travail. Souvent de bons moments partagés en famille m’offrent l’occasion de prendre des photos de mes filles avec leurs cousins. Evidemment la tentation pour moi est grande de les diffuser ! Tandis que l’une de mes sœurs m’a donné les droits pour publier les photos de sa charmante petite fille, une autre s’est positionnée à l’inverse concernant son adorable petit garçon. A mon grand regret certes, car les enfants représentent pour moi un excellent sujet. Cependant je respecte son choix, et je pense que l’enfance est trop précieuse pour être volée de quelque manière que ce soit…

Mon choix à moi est différent. Il s’inscrit sans doute dans une autre démarche. Et cela ne dérange pas leur papa. Quant à Alice et Soline, elles sont pour l’instant plutôt fières d’être le sujet de certains articles ou photos. Peut-être aussi parce qu’elles sont assez grandes pour pouvoir donner leur avis, voire même me faire des suggestions. Elles se prêtent au jeu avec facilité et enthousiasme, et cela donne souvent de véritables moments de complicité et de créativité entre nous. A mon sens cela participe à l’éducation de leur regard.

Concernant les parents de l’école, puisque je constate que c’est une question qui est souvent posée aux blogueuses, ceux de l’école d’Alice et Soline ne sont pas tous (loin de là!) informés de l’existence de mon blog, encore moins leurs copains, à mon sens trop occupés par leurs jeux de cour de récré ou sur leurs consoles. Donc je n’ai pour l’instant reçu aucun commentaire de la part de ce lectorat. Je pense que je serais par contre plus vigilante sur la publication de photos ou d’articles concernant mes filles quand celles-ci rentreront au collège. Les principaux commentaires que je peux recevoir à propos de mon blog ne tarissent pas d’éloge sur ma plume, l’esthétique de mes photos ou l’univers frais et positif qui s’en dégage. Et si cela plaît, alors c’est que je me trouve sur la bonne voie!

J’aimerais aussi revenir sur une autre question : faut-il penser que parce que leur intimité est placée au centre de leur œuvre, certains artistes, comme Sophie Calle par exemple, sont plus légitimes que nous autres blogueuses ou instagrameuses à montrer leur corps, leur intimité, leur vie…? Et si nos blogs et nos comptes Instagram étaient eux aussi le fruit d’un engagement, une œuvre à part entière? L’art de l’Iphonographie auquel je me prête sur mon compte Instragram et sur mon blog est un véritable enjeu pour moi, puisque je souhaite me professionnaliser dans ce domaine, et même si je ne suis pas encore reconnue pour cet art (justement j’y travaille), je choisis de donner à voir ce que je veux bien, en essayant d’imposer mon propre regard et un univers unique. Ce qui est le cas des artistes, donc.

Mon quotidien est parfois mis en scène, et je ne montre que ce que je veux bien montrer. Je n’ai pas l’impression de dévoiler mon intimité ou de manquer de pudeur. Non, mon intimité est mise à distance car ce ne sont que des extraits soigneusement sélectionnés que je donne à voir, toujours dans un souci d’esthétisme…

Je peux comprendre la position de certains parents, peut-être même le questionnement de certains proches par rapport à l’exposition d’Alice et Soline. Je l’assume et je ne m’en trouve pas particulièrement gênée, nous sommes des milliers de blogueuses « lifestyle » à bien vouloir montrer ainsi nos enfants ou notre chez nous, avec goût et délicatesse… Je vois plutôt dans cette démarche une vraie source d’échanges et d’inspirations (on parle d’ailleurs des blogueuses reconnues comme étant des « influenceuses » !).

En bloguant, en publiant des extraits de ma vie sur les réseaux sociaux, je vis tout simplement avec mon époque numérique. Et elle me le rend bien : Internet a souvent joué un rôle positif dans ma vie (je pense à de nombreuses rencontres, notamment celle avec l’homme qui partage ma vie depuis plus de 12 ans…).

Et vous, que pensez-vous de ce débat ? Je serais curieuse de recueillir vos avis en commentaire ci-dessous. Je vous souhaite un beau et long week-end.

Marie-Anne

PS: Le choix de ces deux photos n’est pas fortuit. J’ai longtemps hésité avant de trouver les photos appropriées pour illustrer cet article. Celles-ci ne sont que le reflet d’un instant de bonheur que j’ai capté, alors que les filles se reposaient sur le canapé après avoir improvisé une boum dans le salon en ma compagnie… Je tiens à préciser que je ne les ai pas fait poser (pour la 2e il en va de soi!). Et je vous invite à lire l’article suivant d’une blogueuse que j’affectionne, je pense qu’il vient apporter un éclairage supplémentaire à mon article:

Une histoire de culottes sales, de photos et d’intimité

Vous aimerez aussi...