Un week-end au Festival Cirque(s)

Le week-end dernier, sous un soleil estival, j’ai enchaîné trois évènements organisés au Théâtre le Quai, à l’occasion de la 10ème édition du Festival Cirque(s)…

Du 7 au 10 avril, le Théâtre le Quai proposait des spectacles de cirque contemporain dédiés à la famille, créés par des compagnies de notoriété différente. Cette année, le thème « Le cirque fait son cinéma » avait été choisi pour illustrer l’univers commun aux cinq représentations qui mêlaient des références à Jacques Tati, Pedro Almodovar ou encore Laurel & Hardy…

Vendredi soir à l’ouverture

J’ai proposé à Alice et Soline de m’accompagner à la soirée d’inauguration du Festival Cirque(s) qui avait lieu le vendredi 7 avril au soir. Comme la cloche des vacances de printemps avait sonné quelques heures plus tôt pour mes petites écolières (et que mon frigo était presque vide!), j’ai d’abord voulu fêter ça autour d’un resto insolite. Nous avons donc testé toutes les trois la pizzéria L’eau à la bouche installée sur une péniche Quai des Carmes. Les filles se sont régalées de simples lasagnes et elles n’ont pas manqué de complimenter l’ambiance conviviale et le service rapide de Yolande la patronne!

Le repas avalé, nous avons rejoint le Théâtre Le Quai en 5 minutes et profité d’une belle soirée pour nous promener dans le forum et sur la terrasse située sur le toit.

Un passage rapide au pot organisé par l’équipe du Quai pour fêter l’ouverture du festival, quelques photos rigolotes au Photo Booth à nous déguiser en Unzie (cf l’affiche du festival) et nous avons fini la soirée sur le toit du théâtre à observer les étoiles…

festival cirque(s)

Samedi après-midi au Cirque Poussière

Le samedi 8 avril, nous avions réservé quatre places pour assister en famille au spectacle « Le Cirque Poussière », créé et interprété par la compagnie La faux populaire / Le mort aux dents.  Sous le chapiteau dressé sur l’esplanade Dumesnil à côté du théâtre, nous n’étions pas moins de 250 spectateurs entassés sur les gradins (et sous 30°C!) pour applaudir les quatre artistes qui ont enchanté petits et grands pendant 1h10.

N’étant pas autorisée à prendre des photos pendant le spectacle (et souhaitant aussi préserver la magie de certains numéros), j’aimerais quand même vous parler du charme et de l’originalité de ce spectacle de cirque qui a plu à toute la famille…
Pas de dresseurs, pas de fauves, pas de clowns, encore moins de magiciens ni d’acrobates en justaucorps pailletés. Non, rien de tout cela puisqu’il s’agit de cirque contemporain! En revanche, une piste ronde qui tourne, du domptage d’assiettes, du lancer de fourchettes, du jonglage d’hélicoptères à la pince à papier, un salon de beauté improvisé sur un vélo en pleine course, un duo de tango dansé sur des assiettes, l’air de Louis Armstrong (What a wonderful world) interprété à la fourchette sur des bouteilles en verre… le tout mené par un directeur artistique violoncelliste acrobate, un ténor qui envoie des coffres en bois, une allemande trompettiste qui a des bras, et une petite anglaise bourrée d’énergie qui nous a offert de sacrés numéros de voltige.
Bref, un spectacle emprunt d’humour, de rêve et de poésie, avec de très belles séquences musicales et acrobatiques, où plane l’univers tendre et drôle de Jacques Tati. Et un esthétisme poussé jusque dans le moindre détail, puisque même le moment où les voltigeuses se recouvrent les bras de talc avant de s’élancer en l’air m’a particulièrement émerveillée.

Avant…

Après…

Samedi soir dans les coulisses du festival

Après le spectacle, pour prolonger cette ambiance festive, nous avons déambulé les filles et moi dans un forum vide. Nous y avons découvert un cirque miniature installé pour l’occasion à côté de sa copie grandeur nature…

Poussées par la curiosité, nous sommes entrées à l’intérieur de cette installation, où ce qu’il me semblait être un régisseur nous a gentiment accueillies… La scène et les gradins totalement vides, il a pourtant allumé le micro et pianoté sur son synthé quelques minutes, laissant Alice et Soline faire leur show en toute liberté!

Mais sachez qu’au moment où je me suis documentée pour cet article, j’ai découvert que nous avions été accueillies par l’artiste fondateur de Galopiat Cirque en personne, Sébastien Wojdan, jongleur, acrobate et guitariste, qui répétait dans le forum juste avant sa première représentation! Un moment complètement inattendu et spontané pour lequel je le remercie …

Nous sommes rentrées à la maison fourbues mais heureuses d’avoir pu passer de bons moments lors de ce festival. Bravo à Frédéric Bélier-Garcia et David Geffard pour cette belle programmation! Et merci à Solange et Julien du Quai qui ont accepté ma proposition de partenariat pour cet article.

A suivre bientôt sur le blog: la visite des coulisses du Théâtre le Quai, lors de ma deuxième rencontre avec les Instragramers angevins (instameet) le dimanche 9 avril.

 

 

Vous aimerez aussi...